Roland Garros 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Roland Garros 2011

Message  Cyril le Lun 23 Mai - 19:22

Robert, très qualifié
lundi 23 mai 2011
Par Benjamin Waldbaum
http://www.rolandgarros.com/fr_FR/news/match_reports/2011-05-23/201105231306171516538.html

Il y a eu du ''créma bisou'' à gogo sur le court n°2 ce lundi. C'est par ce geste, qui vise à embrasser son index avant de le faire glisser le long de son menton, que Stéphane Robert célèbre ses plus beaux coups.

Mené deux sets à rien par Tomas Berdych, le 140e mondial a fait pleuvoir les revers gagnants, montées à contretemps et autres amorties coupe jarrets (62 coups gagnants au total). Mené 4-2 dans le 5e set, l'ex-n°61 mondial a remonté ce handicap.

Une balle de match sauvée

Puis à 5-4, il a sauvé une balle de match sur son service. Une bonne première balle a poussé le 6e mondial à la faute en retour. A 7-7, le pressing agressif a eu raison d'un Berdych de moins en moins mobile et fatigué physiquement : 8-7 Robert.

Le Français, qui a fêté ses 31 ans il y a une semaine, a conclu victorieusement la rencontre. Stéphane, qui joue désormais sans coach, a partagé la victoire avec son camp et tout le public du court n°2 aux anges.

''Mon meilleur tennis''

"Je ne comprends plus ce qui se passe, a-t-il raconté au micro de la télévision. J'ai joué mon meilleur tennis. Je n'essayais plus de comprendre ce qu'il se passait. Et le public était survolté. Je suis super content de leur avoir offert cette victoire."

Et quelle victoire. C'est tout simplement la première de sa carrière dans un match en 5 sets et la première face à un top 10. En plus en ayant remonté deux manches à rien de handicap. Cela valait bien quelques ''créma bisous'' de la part de celui qui retrouvera l'Italien Fabio Fognini au prochain tour.

_________________
La Page de Stéphane Robert http://zefts.free.fr/Robert/stephane.htm
Ze French Tennis Site, http://zefts.free.fr/
avatar
Cyril
Admin

Masculin Messages : 615
Date d'inscription : 29/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://zefts.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roland Garros 2011

Message  Cyril le Lun 23 Mai - 19:24

La leçon du grand Robert
Stéphane Robert, 140e mondial, crée le premier exploit français de la quinzaine en sortant (3-6, 3-6, 6-2, 6-2, 9-7) en 3h23' le Tchèque Tomas Berdych, n°6 et demi-finaliste l'an dernier.

http://www.lequipe.fr/Tennis/breves2011/20110523_161430_robert-sort-berdych.html

Roland-Garros a découvert une nouvelle mode, le «crémabisou», appellation déposée par Stéphane Robert. Un geste qui consiste à lancer un baiser au ciel, puis à faire descendre ses doigts de la bouche vers la gorge. Une posture un peu étrange mais quand on bat le 6e mondial en Grand Chelem, on peut tout se permettre. L'exploit du Français est d'autant plus grand qu'il n'avait encore jamais remporté un match en cinq sets, ni battu de membre du top 10, ni gagné un match Porte d'Auteuil.

Pourtant, après une heure, l'affaire semble entendue. Berdych impose son rythme par ses coups de boutoir du fond de court, sans sortir de sa zone de confort (2 fautes directes en deux sets, seulement). Robert est en surrégime. Mais le Français, bien relancé ces dernières semaines dans des Challengers après avoir chuté de la 61e place mondiale, puis vainqueur de ses trois matches en qualifications, joue son va-tout. Il lâche ses frappes en coup droit comme en revers (62 coups gagnants), varie le jeu, tente sa chance au filet, alterne amorties et coups croisés. Toute la panoplie du Robert illustré y passe... et ça marche.
Une balle de match sauvée

Le Tchèque commence à commettre des erreurs (31 en trois sets) et les jeux défilent. Le joueur qui dynamitait ses adversaires un an plus tôt est complètement asphyxié. Robert, bien aidé par la proximité du public du court numéro 2, est sur un nuage. Mais le plus dur reste à venir, conclure. Dans la dernière manche, Robert manque quatre balles de break à 2-2, perd son engagement derrière, le reprend immédiatement, sauve une balle de match à 4-5 d'un bon service. Et à 7-7, son culot est récompensé. Un retour puis un coup droit lui donnent le break. Derrière, il enlève tranquillement son engagement, en concluant par un dernier service. Il retrouvera au prochain tour Fabio Fognini, tombeur l'an dernier de Gaël Monfils. Cela valait bien un «crémabisou». - A. Q., à Roland-Garros

_________________
La Page de Stéphane Robert http://zefts.free.fr/Robert/stephane.htm
Ze French Tennis Site, http://zefts.free.fr/
avatar
Cyril
Admin

Masculin Messages : 615
Date d'inscription : 29/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://zefts.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roland Garros 2011

Message  Cyril le Lun 23 Mai - 19:35

Robert : "C'est ma plus belle victoire"

Par Marion Poupart, lundi 23 mai 2011 à 17:37
C'est LA sensation du jour, la victoire de Stéphane Robert contre Tomas Berdych :

Le match
Dans les 2 premiers sets j’ai pas lâché tout ce que je sais faire et je me suis dit qu’il fallait que je commence à plus attaquer. Lui il m’a donné pas mal de points aussi, j’ai senti qu’il a un peu lâché au troisième. Ça m’a redonné confiance, je l’ai agressé au retour, j’ai senti que ça lui faisait mal. Je suis revenue à deux sets partout et c’est devenu un peu fou. Il m’a breaké, je suis revenu aussitôt puis le finish était énorme. Dans la continuité des qualifications j’ai tenté, lâché. C’est ma plus belle victoire. Tous les matchs sont différents mais aujourd’hui j’ai joué mon meilleur tennis, j’ai été là le jour J. Je sais pas quel niveau j’ai joué exactement, j’ai pas l’impression d’avoir sur-joué. Même en qualifs j’avais l’impression de jouer un peu mieux de temps en temps. Mais la qualité de balle deTomas fait qu’on ne peut pas faire ce qu’on veut. C’est une balle flottante, longue, lourde. Mais c’est plus ma filière donc ça m’a facilité la tache. Le cinquième set a été hallucinant, j’essayais de rester calme mais j’entendais le bruit autour de moi. C’était une sensation spéciale, j’étais bien, en réussite, le public énorme, je me suis dit : je vais gagner. La corde qui casse sur un coup droit gagnant, je me suis dit c’est un signe, je devais gagner.

La satisfaction
C’est d’avoir joué cinq sets sans céder physiquement. J’ai tenu un bon relâchement tout le match. Il y a une grosse fatigue mentale mais physiquement j’étais bien. Sur la balle de match que je sauve, j’ai choisi de servir sur une zone où j’avais été performant tout le match. Mais le plus important c’est d’avoir gagné devant tous mes amis et d’avoir procuré des sensations de plaisir.

Les hauts et les bas
Y’a un moment où je suis redescendu au classement, il a fallut que je me calme, que je retrouve de la motivation. Et ça, ça revient avec les victoires. La victoire en challenger à Ostrava a été très importante. Cette victoire m’a fait du bien. Par moment on a aussi plus de réussite que d’autres.

140 à l’ATP, c’est normal ?
Un classement ça reflète ce qui se passe sur une année. Je suis 140, je pourrais être 200. Aujourd’hui j’ai très très bien joué, j’ai déjà battu de bons joueurs avant. La réalité c’est que je suis 140 et j’ai envie de remonter au classement. Et ça, ça passe par des performances comme celles-ci.

Son ancien coach
On a arrêté après l’US Open. J’étais en difficulté, perdu et en toute logique on s’est dit qu’il fallait se séparer. Après j’ai travaillé de mon côté mais je continue à travailler avec la méthode Ronan Lafaix, c’est son travail aussi. J’ai été formé par un grand coach donc c’est sa victoire aussi.

La casquette fétiche
Je l’ai depuis 5-6 ans, elle sort un peu de l’ordinaire. Elle a un look un peu bizarre, elle me porte bonheur. J’essaye de jouer avec le plus souvent possible.

Le prochain tour
Fabio jeu difficile à cerner, percuter, il fait la pluie et le beau temps. Mentalement il faut être solide car il brouille le jeu, on sait jamais ce qu’il va faire. Je vais continuer sur ma filière, essayer d’imposer mon jeu et de me lâcher avant les deux premiers sets.

Le signe
Un bisou envoyé au ciel pour remercier dame nature de sortir un super coup. On a l’impression de faire qu’un avec l’univers, sensation d’unité alors ça m’amuse d’avoir ce petit signe. C’est le Crema bisou.

http://www.welovetennis.fr/rg/35003-robert-c-est-ma-plus-belle-victoire

_________________
La Page de Stéphane Robert http://zefts.free.fr/Robert/stephane.htm
Ze French Tennis Site, http://zefts.free.fr/
avatar
Cyril
Admin

Masculin Messages : 615
Date d'inscription : 29/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://zefts.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roland Garros 2011

Message  Cyril le Mar 24 Mai - 13:42

http://www.lanouvellerepublique.fr/SPORT/Tennis-et-Raquettes/Tennis/J-ai-compris-qu-il-allait-se-passer-quelque-chose

'' J'ai compris qu'il allait se passer quelque chose ''
Stéphane Robert a expliqué que dans le cinquième set, il n'a jamais douté de la victoire. Et qu'il avait sûrement joué, hier, le meilleur tennis de sa vie.


Il s'est écoulé une bonne heure avant que le joueur de l'AAJ Blois ne vienne raconter son exploit. Sa Majesté Federer a en effet monopolisé la salle d'interview pendant plus de trente minutes, répondant avec la même bonne humeur aux journalistes anglais, français, allemands, presse écrite, radio et télé confondues. Toutefois, il y a des signes qui ne trompent pas. Lorsque Stéphane Robert a pris place devant les micros, personne n'a quitté la pièce. Morceaux choisis.
A quel moment avez-vous senti que vous pouviez gagner ce match ?


« J'y ai toujours cru. Même mené 2 sets 0, je savais qu'il suffisait de trois fois rien pour que la rencontre bascule. Comme il s'est déconcentré au début de la 3 e manche, et qu'il a moins bien servi, j'en ai bien profité. Mais je pensais qu'il allait se ressaisir dans le 4 e . Au contraire, je l'ai breaké d'entrée et il n'est pas revenu. Alors dans le cinquième, j'ai compris qu'il allait se passer quelque chose. »
Dans le dernier set, vous êtes mené 2-4, vous sauvez aussi une balle de match à 4-5. Comment vous en êtes-vous sorti ?


« A 2-4, j'ai tout de suite repris son service ; ça l'a fait douter. Et sur la balle de match, je me suis juste concentré pour bien penser à l'endroit où j'allais servir. Après plus rien ne pouvait m'arriver ; j'ai lâché mes coups. Trois de suite, une attaque sur la ligne pour le breaker à 8-7, c'était parfait. »
Avez-vous pratiqué le meilleur tennis de votre vie ?


« C'est possible, mais j'ai surtout l'impression de ne pas avoir surjoué. Je me suis déjà vu jouer mieux que ça, mais en face il n'y avait pas le n° 6 mondial. En fait, je suis sur la continuité des qualifications et des trois tournois challengers où j'ai brillé (Guadeloupe, Ostrava, Bordeaux). »
Entre la première victoire à Roland-Garros, le fait d'avoir battu un top 10 et de vous être imposé en 5 sets, qu'est-ce qui vous fait le plus plaisir ?


« Rien de tout ça. Ma fierté, c'est d'avoir gagné, d'avoir bien joué et d'avoir procuré un immense bonheur à tous mes amis venus m'encourager de Blois et de Montargis. »
En quoi la séparation avec votre entraîneur Ronan Lafaix vous a-t-elle libéré ?


« Je n'avais plus de résultats, plus de motivation, j'étais perdu : il fallait changer. On s'est quitté après le match contre Roddick sur le central de l'US Open. C'est une belle fin, non ? Maintenant, je n'oublie pas ce que je lui dois, les dix années pendant lesquelles on a bien travaillé. Ce succès, c'est aussi le sien. »
sports.blois@nrco.fr

le chiffre

45

C'est le nombre de points ATP qu'a remporté Stéphane Robert grâce à sa victoire hier contre Berdych. Ajoutés aux 25 points qu'il a gagnés pour ses trois succès en qualifications, cela lui fait déjà un beau total de 70 points. S'il s'impose mercredi contre l'Italien Fognini, ce seront 45 points supplémentaires qui tomberont dans son escarcelle. On rappelle que ces points permettent d'établir la hiérarchie au classement des joueurs professionnels. Grâce à sa performance d'hier, le joueur de l'AAJ Blois est d'ores et déjà certain de remonter aux alentours de la 120 e place. En attendant mieux...

la question

Financièrement combien lui a rapporté sa victoire ?

Pour avoir battu Berdych, Stéphane Robert a rempli son compte en banque de 25.000 €. S'il s'était incliné, il serait néanmoins reparti avec un chèque de 15.000 € pour sa participation au premier tour. S'il impose au prochain match, la prime s'élèvera à 42.000 €. Au final, 1,2 M€ sera attribué au vainqueur.

la phrase

'' Il va falloir que je négocie avec mon employeur pour revenir ici mercredi. ''

Fabien Robert, le grand frère de Stéphane, était aux premières loges avec ses parents. Son émotion était tout en retenue. « Je suis fier de lui, c'est normal, il a été formidable. Sur la fin, j'étais sûrement plus stressé que lui. » Moniteur de tennis à Tours, l'aîné des Robert est censé travailler demain. « Il va falloir que je négocie avec mon employeur pour revenir ici mercredi. Le public a été exceptionnel. »
Propos recueillis
par Pierre Michel

_________________
La Page de Stéphane Robert http://zefts.free.fr/Robert/stephane.htm
Ze French Tennis Site, http://zefts.free.fr/
avatar
Cyril
Admin

Masculin Messages : 615
Date d'inscription : 29/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://zefts.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roland Garros 2011

Message  Cyril le Mer 25 Mai - 20:43

http://www.rolandgarros.com/fr_FR/news/articles/2011-05-23/201105231306179440727.html

Stéphane Robert : ''C'est ma plus belle victoire''
lundi 23 mai 2011


Stéphane, tes deux premiers sets, tu es dominé et ça bascule d'un seul coup. Peux-tu nous raconter ce qu'il se passe vraiment et la suite, le plaisir que tu as pris à jouer ?
Dans les 2 premiers sets, je n'ai pas forcément lâcher tout ce que je sais faire. Je me suis dit qu'il fallait que je commence vraiment à un peu plus attaquer dans ma partie à 2 sets 0. J'ai commencé à me lâcher. Il m'a donné pas mal de points. Il a été en difficulté sur le service. Il a lâché au troisième un peu et cela m'a redonné confiance de gagner ce troisième set. J'ai commencé à lâcher mes coups, à l'agresser. Je sentais que je lui faisais mal. Je suis donc revenu à 2 sets partout. Le cinquième set est devenu fou puisque il m'a breaké et je suis revenu aussitôt. Ensuite, il y a eu ce final où, dans la continuité de mes qualifications, j'ai lâché pas mal de coups avec de la réussite. J'ai fait un très bon match. Je suis très satisfait de cette victoire. C'est ma plus belle victoire.

Stéphane, tu as sauvé une balle de match à 5-4 dans le cinquième set. As-tu eu peur à un moment que se reproduise le scenario de Melbourne en 2010 ?
Je n'ai pas pensé à cela. La satisfaction de ce match, c'est que j'ai joué 5 sets. C'est la première fois que je joue sur terre battue où j'ai des problèmes physiques. J'avais tenu un bon relâchement tout le match. Je finis le match, je suis bien lucide. Grosse fatigue mentale bien sûr, mais physiquement, j'étais bien. Sur cette balle de match, j'ai fait un choix avant de servir : je me suis dit ou je vais servir, j'ai servi de l'extérieur. J'étais performant sur cette zone, notamment sur les 3 derniers sets. Quand j'ai vu le retour qui sortait, j'étais satisfait de la sauver.

On ne peut pas dire que dans ta carrière, il y ait eu des hauts et des bas, mais il y a des périodes de rupture où tu es redescendu. Comment fait-on pour revenir à chaque fois pour se remobiliser, se remotiver comme tu l'as fait ?
A un moment, je suis descendu au classement. Il a fallu que je me calme. Je ne jouais pas très bien. J'ai essayé de prendre mon temps, de retrouver de la motivation. La motivation, cela revient avec les victoires, notamment. La victoire que j'ai eue il y a 3 semaines a été très importante. J'avais fait une finale en Guadeloupe où j'avais gagné contre 3 du Top 100. C'était une super semaine. Il manquait la touche finale, et la victoire m'a fait du bien. Je joue bien sur terre battue, je me sens bien. Après, par moments, on a plus de réussites que d'autres. Aujourd'hui, j'ai eu la réussite pour moi. Je suis content d'avoir fait ce super match à Roland-Garros.

Berdych a dit : "Je ne vois pas comment un mec qui joue aussi bien que cela peut être 140ème mondial". Qu'est-ce que cela veut dire pour toi?
C'est ce qu'il pense lui. Un classement reflète ce qu'il se passe sur une année. J'aurais pu être 200e mais déjà, je n'ai pas eu de bons résultats sur le mois écoulé. Aujourd'hui, j'ai très bien joué au tennis. J'avais battu de bon joueurs auparavant. Maintenant, c'est sympa de sa part de dire cela, bien sûr. Mais pour moi, la réalité, c'est que je suis 140ème mondial. J'étais 61ème, je voulais revenir à cette place et cela passe par des performances comme celles-ci. J'ai envie de continuer à jouer ce tennis comme cela.

Tu disais que c'était ta plus belle victoire. As-tu l'impression d'avoir joué ton meilleur tennis ? As-tu déjà mieux joué, surtout ces 3 derniers sets ?
Tous les matches sont différents. J'ai joué mon meilleur tennis aujourd'hui. Aujourd'hui, j'arrive à battre le sixième mondial. Sur le papier, c'est énorme, je ne sais pas ce qu'il se passe, à quel niveau j'ai joué. J'ai bien joué au tennis. Je n'ai pas l'impression d'avoir surjoué. Je me suis vu déjà mieux jouer que cela. Cela m'a réussi aujourd'hui. J'ai joué comme en qualification. Même en qualification sur mon dernier tour, j'ai eu l'impression que c'était plus flamboyant, scintillant. La qualité de balles de Tomas fait qu'on ne peut pas faire ce que l'on veut, sa balle flotte, est profonde et lourde. Il m'a fallu un temps d'adaptation. Les deux premiers sets, j'étais embêté avec tout cela. Il dominait les échanges. Et sur la suite, c'est moi qui ai commencé à prendre plus le contrôle du jeu. C'est plus ma filière, donc cela m'a facilité la tâche.

Tu t'es séparé il y a peu de ton coach, Ronan Lafaix. Comment peux-tu expliquer cette décision et qu'est-ce que cela a impliqué dans ton état d'esprit dans ton mental ?
J'étais dans une phase où l'an dernier, on a arrêté après l'US Open. J'étais dans une phase où je n'avais plus de résultats. J'étais en difficulté. Je n'avais plus la motivation pour jouer. J'étais perdu. En toute logique, on s'est dit que je ne savais plus trop ce que je faisais sur le terrain. Je discutais avec mon coach, il était ambitieux, il a envie d'aller vers l'avant. Je sentais que je n'étais pas au top et que cela a été compliqué pour moi. On s'est séparé là-dessus. Finir sur ce match à l'US Open, c'est une bonne manière de finir une aventure. Et donc, après, il a fallu que je continue à travailler de mon côté. Je continue à travailler avec la méthode de Ronan Lafaix, parce qu'on a travaillé pendant 10 ans ensemble. Et voilà. Si j'en suis là, ce n'est pas un hasard. J'ai travaillé beaucoup avec lui, il m'a formé une victoire comme aujourd'hui, c'est son travail aussi. Donc, voilà c'est clair que j'étais entre de très bonnes mains pendant une décennie. J'ai été formé par un grand coach. Aujourd'hui, c'est sa victoire aussi.

Tu as changé de casquette. Sur un court, tu avais ta casquette fétiche. Quelle était l'histoire de cette casquette que tu as depuis plusieurs années ?
Je ne l'ai pas mise parce que je n'ai pas voulu passer pour quelqu'un de sale. Il va falloir que j'aille la laver. C'est une casquette que j'ai depuis 5 ou 6 ans. J'en ai plusieurs. Celle-là me permet de jouer en match. C'est une casquette que j'aime bien. Elle à un look bizarre, qui sort de l'ordinaire. Je l'aime bien. Elle me porte bonheur un peu. Et donc, j'essaie de jouer avec le plus souvent possible.

Quand on se retrouve dans un cinquième hyper accroché comme aujourd'hui, est-ce qu'on se raccroche à des petites choses ? Tu mets un coup droit gagnant, tu te dis : je ne peux pas perdre aujourd'hui ?
Non, en fait, ce cinquième set était hallucinant parce que, à chaque fois qu'on finissait les jeux, cela crier dans tous les sens, J'essayais de rester calme. J'entendais le bruit autour de moi. J'étais en réussite je sortais des coups gagnants. Je me disais que c'était incroyable. C'est particulier comme sensation. J'étais en réussite. Je sentais tout le monde derrière moi. J'avais l'impression à un moment que j'allais gagner le jeu. J'ai senti cela. En plus, avec cette corde qui casse, le coup droit qui reste sur la ligne, je me dis cela fait des signes, et voilà je m'étais préparé mentalement à sortir un gros match. C'est ce que j'ai dit à vos collègues à la télé. J'ai effacé tous mes mauvais souvenir de Roland Garros cette semaine, tous les matches que j'ai perdus en qualifications. Le fait d'avoir gagné tous mes matches, j'efface tous les matches et j'ai des bons souvenirs. C'est amusant ce qu'il s'est passé là-dessus. Donc voilà, je n'ai pas forcément senti un signe à part sur cette corde cassée, mais j'ai vu que j'étais en réussite. Je me suis dit : cette victoire, il faut que tu aille la chercher.

Le prochain tour cela face à Fognini, tu le connais, qu'en penses-tu ?
C'est un match compliqué parce qu'il a un jeu difficile à percuter. Il fait la pluie et le beau temps. Il a un jeu très difficile à cerner. Donc, il va falloir que je fasse une grosse performance. Il faut être très solide mentalement. Il brouille le jeu, on ne sait jamais ce qu'il va faire. Je vais avoir un peu de temps pour penser à tout cela. J'ai continué sur ma filière. Je vais essayer de poser mon jeu et de vraiment jouer, de ne pas être mené 2 sets 0 avant de commencer à lâcher mes coups.

Vous parlez de signe, vous faites un autre signe, pouvez-vous en parler ? Je l'ai lu dans la presse, est-ce qu'on peut parler de Dieu ? Vous vous raccrochez à quoi exactement ?
Le signe que je fais, c'est un bisou que j'envoie au ciel pour remercier dame nature de me permettre de faire un coup aussi bon. On a l'impression quand on sort de bons coups qu'on fait avec l'univers. Quand on touche une balle et qu'on est vraiment en rythme, on a cette sensation d'unité avec l'univers. Cela m'amuse d'avoir ce petit clin d'œil à chaque fois.

Qu'est-ce que qui te rend le plus heureux ? D'avoir gagné son ton premier match ? D'avoir battu ton premier Top 10 ? Ou d'avoir gagné ton premier match en 5 sets ?
Aucune des 3. C'est d'avoir gagné devant tous mes amis, d'avoir procuré une super sensation de plaisir, c'est le plus important. Tout ce que vous avez, c'est aussi une super satisfaction. Le plus important pour moi est d'avoir joué mon meilleur tennis ici, surtout le premier tour, c'est exceptionnel.

_________________
La Page de Stéphane Robert http://zefts.free.fr/Robert/stephane.htm
Ze French Tennis Site, http://zefts.free.fr/
avatar
Cyril
Admin

Masculin Messages : 615
Date d'inscription : 29/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://zefts.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roland Garros 2011

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum